Etudes à l’étranger

Reconnaissance des diplômes étrangers : quelle procédure ?

Publié le 29.09.2009 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
Cet article a plus d’un an, il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

La procédure de reconnaissance des diplômes étrangers a changé depuis le 1er septembre.

C’est le centre Enic-Naric France qui délivre, lorsque l’étude d’un dossier le permet, une attestation de comparabilité pour un diplôme obtenu à l’étranger, cette attestation évaluant le diplôme soumis par rapport au système français. Seules les formations diplômantes sont prises en compte ; les formations qualifiantes ou les diplômes attestant d’une compétence exclusivement linguistique ne sont pas concernés. L’attestation de comparabilité délivrée pour un diplôme obtenu à l’étranger n’est pas une équivalence. Le centre Enic-Naric France utilise, pour évaluer les diplômes étrangers, une grille d’analyse qui applique les principes des textes internationaux guidant la reconnaissance des diplômes en Europe. L’analyse comparative menée s’appuie également sur une étude individuelle du parcours de l’intéressé. Cette attestation est utile pour :

  • poursuivre des études dans un établissement d’enseignement français si celui-ci en fait la demande,
  • appuyer les démarches de recherche d’emploi et faire valoir le diplôme étranger auprès d’un employeur si la profession envisagée n’est pas réglementée.

Dépendant du Centre international d’études pédagogiques (CIEP), le centre Enic-Naric France est accessible par courrier électronique sur ’enic-naric@ciep.fr’.

Pour en savoir plus