Emploi

Élargissement de la liste des métiers ouverts aux Bulgares et aux Roumains

Publié le 15.10.2012 - Direction de l'information légale et administrative (Premier ministre)
Cet article a plus d’un an, il se peut que les informations et les liens ne soient plus à jour

Les travailleurs de nationalité bulgare ou roumaine peuvent désormais accéder en France à 291 métiers sans prise en compte de la situation du marché national du travail (la liste précédente comprenait 150 métiers).

Un arrêté publié au Journal officiel du dimanche 14 octobre 2012 a élargi la liste des métiers ouverts aux ressortissants des États européens soumis à des dispositions transitoires. Cette liste de métiers dits "en tension" concerne plusieurs secteurs d’activité : bâtiment et travaux publics, hôtellerie, restauration, alimentation, agriculture, mécanique, travail des métaux, industrie de transformation, commerce, vente, propreté... Ces secteurs représentent plus de 72 % des offres proposées par Pôle emploi.

Les travailleurs bulgares et roumains restent soumis à l’obligation d’obtenir préalablement une autorisation de travail pour exercer une activité professionnelle (les ressortissants de ces deux pays entrant dans le droit commun applicable à tous les ressortissants communautaires au plus tard le 31 décembre 2013).